Collodi il paese di Pinocchio: quando un giardino rinasce

in Brevi
Visite: 1032

Dopo più di un anno di lavoro il Teatro di Verzura dello Storico Giardino Garzoni a Collodi il paese di Pinocchio, è tornato all’antico splendore, grazie ad un intervento di rivegetazione.


Dopo lo scavo, il drenaggio e la concimazione organica del terreno i giardinieri hanno eseguito lo squadro delle spalliere, basandosi sull’incisione fatta dall’architetto paesaggista americano H.V. Hubbard nel 1914. Infine c'è stata la risemina di un prato di leguminose, il più adatto per questo tipo di rivegetazione, in quanto non deve essere irrigato.
Come spiega l’architetto Mengoli «Il teatrino di verzura del Garzoni è particolare, ad esempio vi sono state impiegate piante di tasso, in un’area contraddistinta dall’impiego di leccio e di bosso. Questo ha significato intraprendere una sorta di "caccia" ad esemplari di tasso a spalliera, conformi per dimensione e per architettura alla ricucitura degli spalti. Una volta individuati è stato necessario un periodo di acclimatamento di un anno. Dopodiché abbiamo potuto procedere alla messa a dimora, iniziata alla fine di maggio». 

I teatrini di verzura (o verdi) sono stati introdotti nei giardini all’italiana sulla fine del Seicento e l’inizio del Settecento. Non sono teatri collocati all’aperto, ma sono parte integrante del giardino storico stesso: le quinte sono riprodotte con piante e il palcoscenico è un manto erboso rialzato. 

Redazione

 

Collodi le village de Pinocchio: quand un jardin renaît

Après plus d'un an de travaux, le théâtre de verdure du jardin historique Garzoni de Collodi, village de Pinocchio, a retrouvé son lustre d'antan grâce à une intervention de revégétalisation.

Après l'excavation, le drainage et la fertilisation organique du sol, les jardiniers ont retaillé au carré les espaliers, en se basant sur la gravure faite par l'architecte paysagiste américain H.V. Hubbard en 1914. Enfin, ils ont réensemencé une prairie de légumineuses, la mieux adaptée à ce type de revégétalisation, puisqu’elle ne doit pas être irriguée.
Comme l'explique l'architecte Mengoli «le theatre de verdure de Garzoni est particulier, par exemple, des ifs ont été utilisés dans une région caractérisée par l'utilisation de chênes verts et de buis. Cela signifiait entreprendre une sorte de "chasse" pour des spécimens d’if, dont la taille et la structure correspondaient à la remise en forme souhaitée . Une fois identifié, une période d'acclimatation d'un an a était nécessaire. Ensuite, nous avons pu procéder à la plantation, qui a commencé fin mai».

Les théâtres verts (ou verzura en italien)ont été introduits dans les jardins italiens à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle. Ce ne sont pas des théâtres à ciel ouvert, ils font partie intégrante du jardin historique lui-même: les pendrillons sont reproduites avec des plantes et la scène est un gazon surélevé.

La rédaction